Séminaire du Pôle Informatique de Recherche et d’Enseignement en Histoire

Le séminaire de recherche sur les transformations du numérique et
l’histoire proposera cette année quatre séances de réflexions autour de
l’informatique comme levier et objet de recherche historique. L’objet ne
sera pas de parcourir une seule et unique thématique comme nous le
faisons habituellement, mais d’essayer de percevoir des points utiles à
l’historien en dehors des réflexes de documentation habituels.

Les séances se dérouleront dans la salle Perroy (Sorbonne, esc. R-3e étage)

12 octobre, 17h-19h : Serge Rosmorduc (CNAM), « Transcription,
traduction : les hiéroglyphes et l’ordinateur ».

16 novembre, 17h-19h : Valérie Schaffer (CNRS), « Comment écrire
l’histoire de l’internet ? » La discussion continuera sur les
constructions historiographiques de l’internet.

30 novembre, 17h-19h : Pascal Brioist (Université de Tours), « La 3D et
Léonard de Vinci : quels apports pour l’histoire ? » La séance sera
l’occasion d’aborder l’usage de cette technologie dans un cadre
patrimonial et muséal certes mais aussi de ses apports et limites pour
une recherche historique.

21 décembre, 17h30-19h30 : Maïeul Rouquette (Université de Lausanne), «
Édition scientifique et édition numérique ». On proposera dans cette
séance des moyens techniques pour réaliser une édition scientifique de
qualité. Maïeul Rouquette présentera ses développements Latex dans le
domaine de l’édition scientifique pour philologues, historiens, littéraires.

25 janvier, 17h-19h : Jean-Luc Chapey, (avec G. Bonnot et L. Dumont) «
Révoltes et Révolutions : la part du web ». Il s’agit d’un séminaire
d’échanges sur ces idées autour de trois expériences.

http://www.univ-paris1.fr/axe-de-recherche/pole-informatique-de-recherche-et-denseignement-en-histoire/


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.