2050 : Quelles énergies pour nos enfants – jeudi 5 octobre – Musée des arts et métiers

MUSEE DES ARTS ET METIERS

60, rue Réaumur – 75003 Paris


Métro : Réaumur-Sébastopol ou Arts et Métiers – Bus : 20, 38, 39, 47

Jeudi 5 octobre 2017 de 18h30 à 20h

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription en ligne sur le site du Musée des arts et métiers : http://www.arts-et-metiers.net/musee/2050-quelles-energies-pour-nos-enfants

2050 : Quelles énergies pour nos enfants 

En 2050, nos enfants rouleront en voitures électriques, ou avec des biocarburants, les campagnes seront parsemées d’éoliennes, et plus aucun pays dans le monde ne sera laissé sur le banc de touche énergétique… Doux rêve ou réalité en marche ? Les états et les gouvernements commencent à peine à réaliser l’ampleur des défis à relever pour préserver notre avenir et celui de la planète…

Ces enjeux nous concernent tous, mais comment s’orienter, comment penser notre avenir et celui des générations futures ? Pour cela, Pierre Papon a une méthode efficace : concevoir des scénarios et des utopies ! Projetons-nous dans la France de 2035, où les filières solaire et éolienne sont en plein essor, ou dans le Singapour des années 2050 et ses « Cités radieuses » écologiques… Les possibles techniques se dessinent, les enjeux géopolitiques se font jour, les impasses aussi, face à des innovations qui s’imposent dans notre quotidien et préparent l’avenir.
Avec Pierre Papon, physicien, ancien directeur général du CNRS et président directeur général de l’IFREMER, auteur de 2050 : Quelles énergies pour nos enfants (Le Pommier, 2017).
Rencontre animée par Daniel Fiévet, journaliste scientifique.

___________________________________________________________________

 En partenariat avec l’Association française pour l’avancement des sciences


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.