Journée d’études corporatisme marchand

Le corporatisme des marchands.
Fonctions et mutations du commerce incorporé en Europe occidentale
(fin XVIIe-début XIXe siècle)

Journée d’études, mardi 19 septembre 2017, EHESS, salle Denys Lombard 96 bd Raspail, Paris 6e arrondissement, 9h30-18h

Organisée par :
Laurence Croq (Université Paris Nanterre-CHISCO)
Nicolas Lyon-Caen (CNRS-IHMC)
Mathieu Marraud (CNRS-CRH)
Philippe Minard (Université Paris 8-IDHE.S et EHESS)

Intervenants :
– Laurence Croq (Université Paris Nanterre-CHISCO) “Fabriquer ou vendre? les combinaisons du travail artisanal et marchand dans les communautés de métiers parisiennes au XVIIIe siècle”
– Emilie Fiorucci (Institut Européen de Florence) “La mercerie vénitienne aux XVIe-XVIIe siècles, entre projet hégémonique et résistances artisanales”
– Guillaume Foutrier (IDHE) “L’attribution du travail aux uns et du trafic aux autres, tel est l’ordre du Commerce : enjeux et réalités de la séparation du commerce et de la fabrique dans le système corporatif (Rouen, XVIIe-XVIIIe siècles)”
– Guillaume Garner (Ecole Normale Supérieure de Lyon) “Corporatisme marchand et production de marchandises : le cas de Mayence dans la seconde moitié du XVIIIe siècle”
– Agustín Gonzalez-Enciso (Universidad de Navarra) “Merchant corporatism in eighteenth Century Spain and the Five Great Guilds of Madrid Merchant corporatism in eighteenth Century Spain and the Five Great Guilds of Madrid”
– Nicolas Lyon-Caen (CNRS-IHMC) “La bonneterie parisienne : entre segmentation corporative et continuités professionnelles”
– Mathieu Marraud (CNRS-CRH) “Incorporer : capture et consolidation des droits parmi les métiers marchands parisiens”

MARRAUD Mathieu
chargé de recherche CNRS, direction
Centre de Recherches Historiques (EHESS-CNRS)
54, boulevard Raspail, 75006 Paris
tél: 01-49-54-24-17


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.