Article : La Poste, l’intégration européenne et la mondialisation

Léonard LABORIE

« La Poste, l’intégration européenne et la mondialisation », dans Muriel Le Roux, Sébastien Richez (dir.), Brève histoire de La Poste en France depuis 1945, Bruxelles, Peter Lang, 2016, p.105-117.

D’une coopération approfondie, à une concurrence encadrée : ainsi pourrait-on résumer le principal changement intervenu dans le domaine des relations postales internationales depuis les années 1940, sur fond d’intégration européenne, de mondialisation et de libéralisation des échanges. Deux moments jalonnent la période : les années 1950, quand débute la dynamique communautaire, et les années 1980-1990, lorsque l’achèvement du marché intérieur et le lancement de l’union économique et monétaire sont à l’agenda.

Le temps de l’approfondissement de la coopération postale européenne court des années 1930 aux années 19801. L’idée de construire l’Europe en s’appuyant sur les offices postaux est débattue entre gouvernements dès l’entre-deux-guerres, soit donc bien avant que les institutions de l’Europe communautaire ne fussent créées. Elle ne se concrétisera toutefois que dans le courant des années 1950, sous la forme longtemps indécise, finalement originale et durable de la Conférence européenne des administrations des postes et des télécommunications.

Après le grand déchirement de la Première Guerre mondiale, les partisans d’une unification de l’Europe veulent faire des services postaux une organisation précurseur. Les Postes européennes ont une longue tradition de coopération. Depuis le XIXe siècle non seulement les correspondances, mais les innovations ont circulé par-dessus les frontières. Les exemples abondent : le modèle du tarif uniforme britannique…

Table des matières de l’ouvrage Brève histoire de La Poste en France depuis 1945

Résumé :

Cette brève histoire de la Poste après la Seconde Guerre mondiale a été écrite à partir d’archives publiques de l’administration et de l’entreprise, d’entretiens avec les acteurs, de lecture des rapports de l’Assemblée nationale et du Sénat, de la presse et de documents syndicaux. Les huit contributeurs, spécialistes de l’histoire de la Poste contemporaine, ont scruté cette administration devenue une entreprise afin d’en souligner les singularités et les invariants – les missions de service public – mais aussi expliquer en quoi la Poste a été et reste le miroir de la société française. On y évoque la Poste et ses relations avec l’État, la Poste et son environnement local et international ; cela donne à voir son organisation, son imbrication avec les territoires via l’évolution des transports et des techniques qui sous-tendent ses services. On y découvre aussi la façon dont les postiers ont dû et su composer avec ces changements.

Leurs contributions forment une courte synthèse suggérant une revisite de ce que nous croyions savoir sur cette institution. Loin d’être exhaustif, cet opus a donc pour ambition de lutter contre les idées reçues.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *