Parution : Histoire économique et sociale de la Savoie

histoire-économique-et-sociale-de-la-savoie-de-1860-à-nos-jours Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution d’un ouvrage codirigé par Yves Bouvier, membre de l’axe 1 du LabEx EHNE. Les chapitres sur les banques savoyardes enracinées dans l’économie régionale (des années 1860 aux années 1980), l’agriculture, les territoires industriels en mouvements, les fabricants de matériels de sports d’hiver, les patrons, la place particulière de l’énergie, le rôle de l’État dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, la place particulière du tourisme, des transports et des communications dans ce territoire et enfin celui sur l’enseignement professionnel interrogent les thématiques centrales de notre axe sur les flux. Fruit du travail des meilleurs spécialistes du sujet, ce livre brosse le tableau de pays de Savoie qui font aujourd’hui figure d’exception par leur dynamisme économique – notamment industriel, bancaire et tertiaire – associé à une image d’une région où il fait bon vivre et séjourner. Depuis le rattachement à la France en 1860, que de chemin parcouru par deux départements, la Savoie et la Haute-Savoie, qui durent affronter le choc consécutif à l’Annexion, puis la Grande Dépression, trois guerres et deux profondes crises économiques! Et quelle ascension pour des territoires fragmentés, sans cesse à s’affirmer entre pôles lyonnais et grenoblois, genevois et turinois. Conjuguant l’individualisme des patrons et les prégnantes sociabilités, l’esprit d’entreprendre a renversé les montagnes. Le fonds culturel apparaît ici fondé sur les échanges avec l’extérieur, le multiculturalisme voire le cosmopolitisme des populations venues notamment de Suisse et d’Italie. Cette société, à la fois enracinée et en mouvement, a su faire converger et assembler les dynamiques du tropisme helvétique (axe Annecy-Genève) et des liens historiques avec le Piémont (axe Lyon-Turin via Chambéry). Une société et une culture spécifiques ont façonné un territoire de l’innovation rythmé par des temporalités et stimulé par des trajectoires économiques marquées par une tension permanente entre « savoyardisation », toujours bien vivante, et « désavoyardisation », portée par l’intégration nationale et l’ouverture internationale. http://www.droz.org/france/en/6140-9782600018289.html


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *