Parution : L’automobile au temps des Trente Glorieuses

Mathieu Flonneau, L’automobile au temps des Trente Glorieuses, Nouvelles éditions Loubatières, 2016.

2 CV, 4 CV, Déesses, Nationale 7 ! Incontestablement, les « Trente Glorieuses » ont eu quatre roues !
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, tourner la page signifiait moderniser le pays, produire, notamment des autos, étirer des ponts, creuser des tunnels, tracer des routes, puis des autoroutes. La mobilité de tous, partout, a été bouleversée.

Pour séduire l’acheteur, les constructeurs renchérissent dans l’innovation : puissance, volume, élégance des lignes, couleurs. Partout, stations-service et garages assurent tout un chacun, qu’il soit sur la route du travail ou sur celle des vacances, d’arriver à bon port. La France de l’automobilisme des « Trente Glorieuses » emporte avec elle toute une mythologie, des passions, mais aussi, déjà, son lot de paradoxes, premiers embouteillages et début de la contestation de la société de consommation.
Voici le circuit. Pleins phares donc, et en route !

Site de l’éditeur et revue de presse

L’Automobile au temps des Trente Glorieuses, Mathieu Flonneau, relié – 24 x 22,5 cm – 132 pages – 300 documents et photographies en quadrichromie – septembre 2016 – 29 euros – ISBN 978-2-86266-741-6

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *