16 mars : Le mesmérisme entre science et non-science, un débat au 18e siècle

Bruno Belhoste (IHMC/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

interviendra jeudi 16 mars 2017 de 17h à 19h dans le cadre du séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation (Université Paris Sorbonne, UPMC, LabEx EHNE)

à l’Institut des sciences de la communication (ISCC), salle de conférence (rdc)
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13°, M° Gobelins

 

Le mesmérisme entre science et non-science, un débat au 18e siècle

« En 1784, les autorités scientifiques et médicales du royaume (Académie des sciences, Faculté de médecine de Paris, Société royale de médecine) condamnent la doctrine et la pratique du magnétisme animal promues par le docteur Mesmer, qui reçoivent alors l’accueil enthousiaste d’une partie du public et d’une minorité du corps médical. Dans cette présentation, nous examinerons les termes et les enjeux de cette controverse, en nous concentrant plus particulièrement sur la question du statut du magnétisme animal et de sa définition par rapport aux sciences physiques et aux sciences médicales. »

 

Pièce facétieuse sur le magnétisme : [estampe] : Dans un salon où se voit le baquet de Mesmer se trouve un certain nombre d’hommes et de femmes sous l’influence du magnétisme. Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

 

Prochaines séances du séminaire Histoire des sciences, histoire de l’innovation :

  • 23 mars    Présentation de l’ouvrage « L’Europe en transitions – Énergie, mobilité, communication », LabEx EHNE
  • 30 mars     Karena Kalmbach (Technische Universiteit Eindhoven, TU/e)
    Using the past for debating the future: the role of Chernobyl in British and French nuclear discourses.
  • 20 avril     Ronan Le Roux (LIS/Université Paris-Est Créteil)
    Le Dr. Jacques Sauvan et le mystérieux Département Cybernétique de la SNECMA (1963-1970).
  • 27 avril     David Edgerton (King’s College London)
    Transport and British history.
  • 4 mai     Lino Camprubi (Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte)
    Underwater Surveillance and the Modern Mediterranean.
  • 11 mai     Ana Cardoso de Matos (Universidade de Évora)
    L’hydroélectricité au Portugal dans le contexte européen : circulation des ingénieurs, transfert de technologie et construction des paysages de l’innovation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *