Colloque l’industrie française dans la Grande Guerre

centenaire

 

 

 

15 et 16 novembre 2016

ministère des Finances

139 rue de Bercy, Paris 12 éme

 

Présentation thématique du colloque

 

La Première Guerre mondiale a été la première guerre dont l’issue a dépendu de la mobilisation et de l’expansion de l’industrie, et par conséquent des destructions que celle-ci peut subir. Dans le cas de la France, la recherche historique sur cette guerre s’est emparée de ce thème à partir du début des années 1970. Ce colloque rassemble la nouvelle vague de travaux sur ce sujet apparus ces dernières années à l’étranger comme en France, et insère l’étude des civils et des militaires, des sciences et des techniques, des entreprises et de l’État, des hommes et des capitaux, des produits et des services dans l’analyse des rapports régionaux, nationaux et internationaux entre ressources, organisation, savoirs, production et flux ainsi que dans les nouvelles recherches internationales sur les autres pays belligérants. Il prend place dans la série de colloques sur les ministères économiques et financiers dans la guerre soutenus par l’IGPDE, et, comme les deux premiers, a été labellisé par la Mission du Centenaire de la Guerre. Centré sur son objet propre, il prend appui sur les colloques relatifs à 1914-1918 qui se sont tenus respectivement sur les travaux publics, le travail et les mains-d’œuvre, les femmes et sur guerres mondiales et bassins industriels en territoire occupé. Il met l’accent, pour la France, sur quatre grandes questions : vivre, combattre, organisations et savoirs, et enfin les flux à travers les questions de transports et d’énergie.

La session sur « savoirs et institutions » s’intéressera aux acteurs institutionnels qui dans l’État travaillent aux relations entre les Alliés mais aussi au rôle des scientifiques dans la politique des inventions et de la propriété intellectuelle et la mobilisation industrielle, tout en traitant les questions internationales comme le blocus et les conférences économiques interalliées.

La session « combattre » sera consacrée d’une part à la coopération entre ministères chargés à différents titres d’armer les Français et au rôle élargi des organisations patronales et d’autre part aux productions dans le domaine de l’armement, de la chimie et de l’aluminium en cernant la place des PME.

La session « vivre » abordera les questions d’alimentation, d’habillement, de communication et de logistique, de standards, ainsi que les questions de matériaux nécessaires à la vie quotidienne.

La session « flux : transports et énergies » cernera les nouvelles conditions des mobilités des personnes et des biens et de l’approvisionnement et de la conjonction d’énergies différentes.

Ce colloque contribue à la commémoration du Centenaire de la guerre en montrant les nouvelles articulations entre science, politique, économie et société et entre public et privé dont la guerre a été le lieu, et la relation entre industriels, administrations et militaires avec son lot d’innovations, de reconfigurations, de bricolages tant dans la production que dans les échanges et les lieux de décisions. Il permet également d’interroger la place de ce moment particulier dans l’histoire industrielle du pays au siècle dernier et d’en saisir la complexité. Il souligne aussi comment les différents territoires de la France ont été affectés par les destructions, les reconversions et les nouvelles spécialisations. Il apporte ainsi des thématiques essentielles pour comprendre comment une guerre mondiale mobilisant science, organisation et industrie et multipliant les pertes et destructions a durablement contribué à la réorientation de l’Europe.

 

Programme provisoire

mardi 15 novembre 2016
09:00 Ouverture par Christophe SIRUGUE, secrétaire d’État chargé de l’industrie auprès du ministre de l’Économie et des Finances (sous réserve)
Première session : Savoirs et institutions

Présidence de Anne RASMUSSEN (Université de Strasbourg)

Françoise Berger,
Sciences Po Grenoble
Le ministère français des Affaires étrangères face au blocus économique contre l’Allemagne : objectifs et stratégie.
Olivier Forcade,
Université Paris Sorbonne
L’industrie au défi du blocus économique en 1914
Jean-Philippe Dumas,
Archives du MAE
La contribution du bureau d’études économiques à la préparation des conférences interalliées (1916-1919)
pause
Anne-Laure Anizan,
Lycée Honoré de Balzac, Centre d’histoire de Sciences Po
La politique des inventions intéressant la défense nationale au cœur des reconfigurations de l’État en guerre
Gabriel Galvez-Behar,
Université Charles-de-Gaulle – Lille 3 et IUF
Brevets en guerre : science, propriété industrielle et coopération interalliée pendant la Première Guerre mondiale.
Pascal Griset,
Université Paris Sorbonne
Académie des sciences et mobilisation industrielle
David Aubin,
Université Pierre et Marie Curie
Des mathématiciens dans la Grande Guerre : inventer la guerre scientifique
déjeuner
Deuxième session : Combattre

Présidence de Yannick LEMARCHAND (Université de Nantes)

Alex Bostrom,
University of Oxford
Fournir le front : la mobilisation de l’industrie pour la production de l’artillerie française pendant la première guerre mondiale.
Patrick Mortal, IFHS-TE CGT Les arsenaux de la Grande Guerre ou la raison dans l’État
Clotilde Druelle-Korn,
Université de Limoges
De la visite des arsenaux au bilan de 1919, Étienne Clémentel et l’industrie pendant la Grande Guerre
Patrick Fridenson, EHESS Albert Thomas et Louis Loucheur
pause
Danièle Fraboulet, Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité Les organisations patronales de la métallurgie et la Grande Guerre
Jean-Philippe Passaqui,
Lycée Militaire d’Autun
et Institut d’Histoire moderne et contemporaine
Mobilisation des facteurs de production et coordination de l’activité industrielle, aux usines Schneider du Creusot, de 1914 à 1918
Jean-Charles Guillaume,
Auxerre
L’activité d’un constructeur de machines-outils pendant la Grande Guerre : l’entreprise Guilliet à Auxerre
Yves Bouvier,
Université Paris Sorbonne
Mobilisation industrielle et territoire : l’industrie en Savoie durant la Première Guerre
pause
Philippe Mioche,
Aix-Marseille Université
L’industrie de l’aluminium dans la Première Guerre
Erik Langlinay,
EHESS
Les entreprises chimiques françaises dans la Première Guerre mondiale
Kenneth Bertrams,
Université libre de Bruxelles
Une multinationale sur tous les fronts : le groupe chimique Solvay
Alain Beltran, Sirice Qui tient le pétrole tient le monde
mercredi 16 novembre 2016
Troisième session : Vivre

Présidence de Catherine OMNÈS (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines)

09:00 Ouverture internationale par Ruth OLDENZIEL (Université d’Eindhoven)
Louis André,
Université de Rennes 2
Le papier et l’industrie papetière dans la guerre : entre pénurie et production stratégique
Benjamin Thierry,
Université Paris Sorbonne
Le colis postal durant la Première Guerre mondiale
Pierre-Antoine Dessaux,
Université François-Rabelais
Les industries alimentaires et la guerre
Stéphane Le Bras,
Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand
Une industrie patriotique ? La filière des boissons alcoolisées pendant la Grande Guerre
pause
Jean-Pierre Daviet, Université de Caen Le verre dans la guerre
Jean-Claude Daumas,
Université de Franche-Comté
L’industrie lainière dans la guerre (1914-1918) : anatomie d’une mobilisation
Jean-Luc Mastin,
Université Paris 8
Délocalisations de guerre et multinationales textiles dans la mobilisation économique : industriels et négociants du Nord, 1914-1920
déjeuner
Session 4 Flux : transports et énergies

Présidence de Pierre-Cyrille HAUTECŒUR (École des Hautes Études en Sciences Sociales)

Marie-Françoise Berneron-Couvenhes, Lycée Dupuy de Lôme, Lorient Les transports maritimes dans la guerre : contraintes et adaptations
Bruno Marnot,
Université de La Rochelle
Les ports : base arrière stratégique de l’effort de guerre industriel
Pierre Grasser,
Université Paris Sorbonne
1914-1919, aider la Russie à construire des avions français
Pierre Chancerel,
Service historique de la Défense, Rochefort
L’approvisionnement en charbon de l’industrie française
Anne Callite, ministère de l’Éducation nationale L’industrie ferroviaire en territoire occupé
pause
Jean-François Grevet,
Université d’Artois
« Les camions de la victoire » : retour sur la mobilisation industrielle du monde automobile dans la Grande Guerre.
Arnaud Passalacqua,
Université Paris Diderot
Les transports urbains français pris dans la guerre : un secteur industriel résilient ?
Stéphanie Le Gallic,
Université Bordeaux-Montaigne
Révéler pour mieux cacher. Le faux Paris de F. Jacopozzi
Conclusion

Programme en PDF:

programme4-11-2

Plus de renseignements et inscriptions:
http://www.economie.gouv.fr/igpde-seminaires-conferences/lindustrie-francaise-dans-grande-guerre

S’inscrire


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 26 juillet 2016

    […] Vous pouvez également consulter le programme régulièrement mis à jour en ligne […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *